L’impact des social media sur un e-commerce

Depuis quelques années maintenant, les social media sont devenus un incontournable levier marketing permettant à n’importe quelle entreprise les utilisant, d’accroître sa visibilité. Le e-commerce quant à lui ne cesse de se développer, et de ce fait, la concurrence devient rude. C’est pour ça que leur succès ne se repose plus seulement sur la qualité de leurs produits vendus, mais aussi sur la notoriété des boutiques en ligne.

Plusieurs études ont démontré qu’en 2017, 83 % des e-commerçants passait par les médias sociaux pour augmenter le trafic et ainsi, se démarquer de la concurrence.

Mais quelle est la réelle importance des réseaux sociaux en e-commerce ?

Mesurer l’impact des social media sur la boutique en ligne

Si on ne sait pas réellement le nombre de ventes effectuées grâce à un réseau social, cependant, les différentes plateformes possèdent des fonctions de statistiques qui permettront au e-commerçants d’en savoir plus sur :

  • Son audience (l’âge, le sexe et la démographie de ses visiteurs)
  • Son taux d’engagement (le nombre de personnes atteintes par la publication, les réactions, les partages, le nombre d’abonnés et de clics sur les liens)
  • Ses publications les plus performantes
  • Les moments où sa communauté est la plus active pour poster des publications qui seront plus vues

De plus, grâce à des outils annexes comme Google Analytics par exemple, il pourra vérifier si les actions de son audience sur les réseaux sociaux ont un impact sur les ventes.

Quel réseau social pour quels enjeux ?

Avant de se lancer dans les réseaux sociaux pour promouvoir son business, il est important de connaître ces plateformes et leurs différentes particularités, car le message que vous souhaitez véhiculer n’aura pas le même impact selon ces derniers.

Instagram

Ce social média permet de communiquer à travers des visuels. Il est intéressant grâce à ses multiples fonctions qui permettent de se rapprocher de sa communauté (stories, instagram TV, live…). De plus, la toute dernière nouveauté Instagram Shopping mets en avant les boutiques en ligne.

Facebook

De loin le réseau social le plus utilisé dans le monde (2,2 milliards d’utilisateurs en 2017). La tranche d’âge en majorité sur Facebook sont les utilisateurs dans la trentaine, ce qui permet de toucher un grand nombre de personnes. Cet outil est l’idéal pour développer son image de marque, diffuser des promotions et organiser des actions publicitaires.

Twitter

Twitter est une plateforme assez différente car l’impact du message que l’on souhaite faire passer doit se tenir en 280 caractères. Il permet d’augmenter la visibilité d’une boutique en ligne, mais le plus important sur Twitter, c’est que les autres utilisateurs parlent de vous.

Youtube

Un média très apprécié et utilisé des internautes, mais qui demandent beaucoup d’investissement. Youtube sert à publier des vidéos qui permettent de mettre en valeur des produits, faire des tutoriels, des vidéos « avis » ou des publicités.

Pinterest

La majorité des utilisateurs de Pinterest sont à 60 % des femmes. Bien qu’il reste un des réseaux sociaux les moins utilisés, il est cependant très prometteur puisqu’une photo redirige directement à la boutique en ligne lorque l’internaute clic dessus. Si vous êtes dans le domaine de la cuisine, de la mode, de la déco ou du design il serait quasiment impossible passer à côté de Pinterest.

Tiktok

Petit dernier de la bande, Tiktok est pourtant un réseau qui ne cesse de s’imposer et prendre une place importante dans la jungle des réseaux sociaux. Nous vous invitons à consulter l’article « Les enjeux de Tiktok » sur le blog de Web Théorie pour bien comprendre l’impact que peut avoir ce social media.

LinkedIn

Réseau de BtoB, il peut être intéressant si vos clients sont des professionnels. Il permet de mettre en avant votre expertise dans un domaine.

Quelques chiffres …

  • D’après une étude, en 2020, 31 % des Français ont déjà acheté un produit via un réseau social
  • Le montant moyen des dépenses pour l’achat d’un produit via les réseaux sociaux se situe entre 30€ et 50€
  • La valeur moyenne des commandes sur Instagram est de 65$ contre 55$ sur Facebook
  • Les 18-34 ans font partis des acheteurs les plus importants sur les réseaux sociaux
  • 86 % des Français sont méfiants à l’égard des publicités, placements de produits sur les social médias.

 

N’hésitez pas à consulter nos différents articles !

Les nouvelles tendances du digital en 2021

Les nouvelles tendances du digitale en 2021

Une nouvelle année commence et l’empire du digital s’adapte rapidement aux nouvelles tendances à suivre: couleurs, graphismes, référencement ou même réseaux sociaux vont rythmer cette année 2021.

 

  1. Les couleurs à l’honneur cette année

D’après Pantone, différentes couleurs seraient a l’honneur cette année dont un jaune lumineux et le gris neutre. Pour Pantone cette association transmet un message de force et d’espoir.

Le gris signifie la neutralité, la positivité et l’élégance et le jaune, lui, représente l’espoir mais aussi la connaissance et le savoir.

 

2. Une consommation sociale

Au fur et à mesure de l’année 2020, nous avons remarqué que les consommateurs s’orientent plus facilement vers des producteurs locaux et sont soucieux de leurs dépenses. Aussi, le référencement local est au gout du jour en 2021, il consiste à se rapprocher des acteurs locaux tout en développant sa communication. Pensez à partagez ces valeurs sur vos réseaux sociaux pour en faire profiter votre communauté !

tendance du digital

 

3. L’optimisation de son site

L’année 2021 marque un changement dans l’utilisation générale du web. En France plus de 50% des requêtes s’effectuent désormais sur mobile ! Alors prenez une bonne résolution et pensez à adapter votre site en version mobile afin de ne louper ni visibilité, ni vente.

4. Les réseaux sociaux et leur développement

Nous voyons depuis plusieurs mois les réseaux sociaux migrer vers des plateformes de paiement à part entière, des achats sont effectués via les réseaux sociaux. Une pratique qui se verra évoluer tout au long de l’année 2021. Ces plateformes sont essentielles pour la communication des grandes et des petites entreprises.

 

A bientôt pour une nouvelle lecture et n’hésitez pas à nous retrouver sur nos réseaux sociaux !

 

 

E-Commerce : Les soldes d’hiver 2021

Soldes d'hiver 2021

« Je pense qu’aujourd’hui il est utile de reporter, donc les soldes commenceront le 20 janvier »  a déclaré le ministre délégué aux PME Alain Griset sur Sud-Radio, indiquant qu’on avait de par la loi la possibilité de commencer le 6″. 

Quand débuteront les soldes d’hiver 2021 ? Pour quelle durée ?

Suite à la crise sanitaire et économique qui balaie notre pays, le report des soldes d’hiver sont reportées du 20 janvier 2021 et pour une durée de 4 semaines.
Une très large majorité d’organisations professionnelles de commerçants, dont la FEVAD, la grande distribution ainsi que la plupart des autres circuits de distribution s’était prononcée pour un maintien de la date prévue le 6 janvier.

Un report pour le bien des commerçants

Il ne s’agit pas vraiment d’une surprise étant donné que les soldes d’été 2020 avaient déjà fait l’objet d’un report de date à cause de la crise sanitaire actuelle.
Dans tous les cas, le but est de permettre aux commerçants de renflouer leurs caisses (après la période de fermetures totale ou partielle des magasins) avant de passer aux soldes tant attendus par les consommateurs !
Comme l’expliquent la CCF et la CAMF, « Il est vital pour les commerces de pouvoir vendre au « juste prix », sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines d’hiver afin de pouvoir reconstituer de la trésorerie. » 

Les répercussions de la crise économique et sociale sur les soldes d’hiver 2021

L’une des répercussions majeures de la crise sanitaire est la démocratisation des mesures sanitaires au sein des boutiques physiques.
Port du masque obligatoire, solution hydroalcoolique à l’entrée, mise en quarantaine de certains produits… Des mesures visant à rassurer les clients et qui auront permises une réouverture en toute sécurité des magasins en France.

Limiter le nombre d’acheteurs au sein des boutiques est également une des mesures phares mise en place par les commerçants. Mais cette mesure permet de garantir la sécurité sanitaire des visiteurs, en génèrent de longues files d’attente ayant pour effet de faire fuir de nombreux visiteurs potentiels, effrayés par le temps à attendre.

Une étude de Valtech montre que 70% des consommateurs abandonnent leur volonté d’achat lorsqu’ils jugent la file d’attente trop longue. L’une des alternatives les plus plébiscitées durant la période des soldes, sera sûrement l’achat en ligne.

Des règles et des consignes à respecter

Le jour j, les vendeurs devront respecter différentes règles et consignes strictes concernant les produits soldés, leur prix ainsi que les publicités sur les soldes.

Ainsi, seuls les produits « proposés à la vente et payés depuis au moins 1 mois avant le début des soldes » pourront être mis en solde.

Concernant le prix, les commerces sont tenus de préciser la réduction de tarif par rapport à un prix de référence réel. Ils n’ont également pas le droit de faire grimper le prix des marchandises qui feront l’objet de solde quelques jours avant le jour J (20 janvier). Sinon, les réductions de prix affichées en vitrine sont également interdites.

Pour ce qui est des publicités sur les soldes, elles devront toutes faire mention de la date de début des soldes, mais aussi de la nature des produits soldés. Ceux qui ne respectent pas ces consignes concernant les publicités encourent une amende de 1 500 euros.

Soldes d'hiver 2021

Soldes d’hiver 2021

 

Pour conclure, difficile de faire des prédictions quant aux volumes de ventes attendus au vu caractère inédit de la situation.
Si le budget des français risque d’être assez serré cette édition, les files d’attentes auront sûrement pour effet d’inciter les consommateurs à faire leurs achats en ligne.

Optimiser sa logistique e-commerce peut être un bon moyen de garantir la fidélité des nouveaux clients. 

Nos amis belge quand à eux on commencé les soldes d’hiver ce lundi 4 janvier, voila qui pourrait en tenter certains de traverser la frontière.

Quelles aides financières pour les jeunes ?

Que vous soyez étudiants, alternants ou encore sans activité professionnelle, l’Etat réserve une multitude d’aides aux jeunes de moins de 25 ans.
Entre les aides au logement, à l’emploi, à la santé, et même à l’alternance ; il serait dommage de ne pas en bénéficier. C’est pour cela que dans cet article, les étudiants de la licence professionnelle ECMN vous ont regroupés toutes les aides dont vous pourriez être éligibles.

      Les aides financières pour les alternants

Une aide à été mise en place pour les étudiants en contrat d’alternance : l’aide mobili-jeune.

L’aide mobili-jeune

Cette aide financière est destinée aux étudiants alternants de moins de 30 ans. Peu importe le type de contrat : apprentissage ou professionnalisation, les deux sont éligibles à cette aide.
Elle a pour objectif de prendre en charge une partie du loyer des jeunes, et est attribuée par Action Logement. Le montant dépend du salaire des alternants, et varie entre 10 et 100 euros par mois. Les alternants sont éligibles durant toute la durée de leur formation, et pour une durée maximum de trois ans. L’aide est accordée après déduction des APL, les deux aides sont évidemment cumulables.

Pour savoir si vous êtes éligible, retrouvez le site Mobili-jeune.

Les aides financières au logement

Plusieurs aides ont été misent en place pour contribuer au loyer des jeunes en contrat d’alternance.

Les APL (l’aide personnalisée au logement)

Être éligible aux APL dépend de plusieurs critères : les ressources financières du demandeur, celles des membres du foyer, leurs situations professionnelles, le montant de leur loyer, ainsi que la localisation de leur logement.
A noter que les revenus pris en compte pour l’attribution des APL sont ceux de l’année N-2. A priori, cela devrait changer courant de l’année 2021, pour prendre en compte les revenus de l’année en cours.

Pour savoir si vous êtes éligible, vous pouvez effectuer une simulation sur le site de la CAF (Caisse d’allocations familiales).

Loca Pass

Ouverte aux jeunes employés de moins de trente ans, la garantie Loca Pass est un système de caution gratuite. L’objectif est de prendre en charge les impayés de loyers à la place du locataire. Evidemment, ce dernier devra rembourser sa dette quand il se trouvera dans des conditions financières plus favorables. L’indemnisation est limitée à 1 200 euros par mois. Le jeune actif est éligible quel que soit son contrat de travail (alternance, stagiaires, CDD, ou encore chômeurs inscrits au registre de Pôle emploi). Pour info, même les étudiants boursiers peuvent en bénéficier sans aucune condition liée à l’emploi.

Pour savoir si vous êtes éligible, découvrez le site Loca Pass.

Les aides financières à l’emploi – l’insertion des jeunes au chômage

Il existe différentes aides de l’Etat pour accompagner les jeunes à s’insérer sur le marché du travail.

La garantie Jeune

Cette garantie est éligible pour les jeunes entre 16 et 25 ans qui ne sont pas scolarisés, n’ont pas de diplôme, et n’ont pas d’emploi. Cette aide est mise en place par la Mission locale et peut monter jusqu’à 492.57 euros par mois. Cet accompagnement dure 12 mois et est renouvelable une fois. L’objectif est de pousser ces jeunes vers un emploi en formation, en contrat d’alternance ou encore en CDD et en CDI.

Découvrez si vous êtes éligible à la Garantie Jeune.

Le RSA Jeune

Un jeune âgé entre 18 et 24 ans et ayant cumulé au minimum 3 124 heures de travail (2 ans en temps plein) est éligible au RSA Jeune. Il doit également être français et/ou européen et habiter au France depuis minimum 5 ans. Le montant de cette aide est calculé en fonction de la composition du foyer, du nombre d’enfants à charge et des ressources du foyer.
A titre d’exemple, le RSA pour une personne seule d’élève à 559.74 euros par mois.

Pour savoir si vous êtes éligible, découvrez la simulation de la CAF.

La prime d’activité

La prime d’activité est un complément de revenus destiné aux travailleurs aux revenus modestes. Elle est accordée sous condition de revenus : il faut gagner plus de 78% du SMIC, soit au minimum 1 200 euros brut par mois. Les personnes éligibles sont les salariés, les étudiants salariés, les stagiaires et les apprentis.

Pour savoir si vous êtes éligible, découvrez la simulation de la CAF.

Les aides financières pour les jeunes et les étudiants (autres)

L’aide au permis de conduire

Si vous avez entre 15 et 25 ans, vous pouvez bénéficier du permis à un euro par jour, à taux zéro ! Pour cela, il faut choisir une auto-école partenaire, qui établira un devis. Ainsi, le candidat pourra se rendre dans une banque pour obtenir un prêt à taux zéro finançant la totalité de sa formation. Il existe 4 types de montants : 600 euros, 800 euros, 1 000 euros et 1 200 euros.

Il existe également une aide au permis de conduire qui s’élève à 500 euros. Seuls les apprentis de plus de 18 ans y sont éligibles.

N’hésitez pas à consulter ce site pour en savoir plus.

Le Pass Culture de Macron

Cette aide d’un montant de 500 euros pour les plus de 18 ans a pour objectif de financer des dépenses culturelles comme aller au cinéma, au théâtre ou encore s’acheter des livres. Pour le moment cette mesure est en expérimentation dans 14 départements, mais devrait s’étendre d’ici peu à tout le territoire français.

N’hésitez pas à faire la demande pour obtenir le pass culture.


Vous avez maintenant les clés en main pour percevoir les aides dont vous êtes éligibles !
N’hésitez pas à découvrir notre dernier article, qui vous permettra d’améliorer votre CV.

Rejoignez nous sur Facebook pour suivre toute l’actualité de la licence e-commerce et marketing numérique.