Articles

Zoom sur l’évolution du E-commerce en France

Plus de 103.4 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires réalisé par le E-commerce en France en 2019 d’après la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance). Depuis 2015, le secteur est en constante expansion, aujourd’hui plus de 8 Français sur 10 achètent des produits/services via un site en ligne ; tous supports confondus (ordinateur, smartphone, tablette…). Pour mieux comprendre ce qu’est l’e-commerce et comment est-il devenu ce qu’il est aujourd’hui, il faut remonter à ses origines, plus de 20 ans en arrière.

Tout d’abord, qu’est-ce que le e-commerce ?

Le e-commerce est autrement appelé commerce électronique ; il est défini par des transactions commerciales réalisées à distance à l’aide d’interfaces électroniques. Contrairement au commerce traditionnel qui quant à lui est caractérisé par d’anciennes méthodes (marché, brocante…).

Le début du E-commerce en France

Le concept du e-commerce ne date pas d’aujourd’hui ! Il a fait son apparition lors des premières transactions faites par des moyens électroniques. Le e-commerce en France est né au cours des années 80. Il a commencé à vraiment se démocratiser lors des années 90 avec l’apparition des premiers ordinateurs (Minitel) dans les foyers français.

Le début des solutions e-commerce en France est caractérisé par le téléphone rose, le 3615 ou encore les ventes de la Redoute. C’est avec l’arrivée du haut débit au début des années 2000 que débute l’ascension du commerce par Internet.

Le e-commerce : une évolution fulgurante

L’expansion du e-commerce en France est liée à plusieurs facteurs, sans eux, ils n’auraient surement pas connu le même succès. Le progrès technique et l’informatique ont offert un boost considérable au développement du E-commerce en rendant à la fois les ordinateurs plus puissants, plus rapides et plus abordables. En 1999, près de 25% de la population française possède un « micro-ordinateur » et 7% des ménages ont accès à Internet (Insee).

Image statistique Fevad

La croissance des années 2000

Après la crainte du bug de l’an 2000 qui a vu disparaître énormément de sites, les échanges électroniques s’intensifient et de nombreux nouveaux sites voient le jour en France et dans le monde entier. À partir de ce moment, les statistiques du e-commerce vont commencer à exploser. Le nombre d’utilisateurs se décuple de façon exponentielle et son chiffre d’affaires ne cesse de croître. Tout cela est rendu possible grâce au progrès technique réalisé au cours de ces dernières années. 

Le 8 juin 2000, le Parlement européen et le Conseil ont adopté une directive européenne sur le commerce électronique (Directive 2000/31/CE ). Cette directive a été mise en vigueur en France par le biais de la loi pour la confiance dans l’économie numérique de 2004. Cette phase marque l’avènement de l’explosion du e-commerce en France

L’ascension des chiffres

Entre 2000 et 2010, en France le chiffre d’affaires du e-commerce s’est vu passer de 0.7 milliard d’euros à 31 milliards (soit un taux d’évolution de plus de 4000%) selon les sources de la FEVAD.
Plusieurs facteurs ont impacté cette évolution et ont fait exploser les ventes sur Internet, notamment la popularisation des ordinateurs au cœur des foyers français, en 2004, 44.7 % des Français possédaient un ordinateur contre 69.7% en 2010 (selon l’Insee). De plus, les connexions des ménages à l’Internet s’intensifient passant de 12 % en 2000 à 64 % en 2010 (selon l’Insee).

 

Image E-commerce stratégie

Le futur du E-commerce

Après 30 ans d’existence, où en est l’e-commerce français actuellement ? Est-il toujours en pleine croissance, ou est-il en déclin ? Quelles sont les menaces et opportunités qui attendent ce marché d’avenir

Au cours des années à venir, l’e-commerce va connaître de nombreuses modifications, en grande partie liées aux évolutions du web (avec l’apparition du web sémantique) mais pas uniquement…

Les attentes des consommateurs vont-elles aussi avoir un impact direct sur ces modifications ! L’évolution des achats en ligne (crypto-monnaie), le développement des intelligences artificielles et l’évolution des modes de livraison.

Le e-commerce aujourd’hui

Aujourd’hui l’e-commerce en France c’est plus de 200 000 sites marchands actifs qui génèrent environ 200 000 emplois directs (selon la FEVAD), c’est un moyen rapide et efficace d’accroître son business en augmentant sa visibilité et par conséquent sa compétitivité. 

Les marketplaces comme Amazon, la Fnac ou encore Cdiscount sont de plus en plus omniprésents dans la tête des consommateurs. En France, près d’un Français sur cinq achète sur Amazon soit plus de 22% de la population française, ces chiffres montrent l’importance qu’a acquise la vente en ligne ces dernières années.

Les tendances de consommation changent et elles ont un impact immédiat sur l’e-commerce français. On retrouve en top 3 des produits et services achetés sur Internet au cours des 12 derniers mois : la mode & l’habillement (51%), les produits culturels (41%) et les jeux et jouets (38%).


Les e-commerçants cherchent à se renouveler, à toujours améliorer leurs objectifs (taux de conversion, taux de clic, montant du panier moyen). Pour cela, se démarquer de la concurrence est un de leurs objectifs phares. Suite à ça, de nouvelles méthodes ont vu le jour :

 

  • L’affiliation : a pour objectif de rediriger les clients vers un commerçant en moyennant une commission.

 

  • Les formations en ligne : produits immatériels livrés dans la boîte mail du client, téléchargeable ou directement consultable sur le site marchand après paiement en ligne.

 

  • Le Dropshipping : l’e-commerçant développe son site vitrine, il n’a aucun stock à gérer, cela se fait directement du fournisseur au client.

L’e-commerce se transforme tout comme le comportement des consommateurs, les technologies (module prestashop, wordpress) ou encore le monde. Chaque évolution, chaque changement est prédéfini par des phases, en 2019 le marché du e-commerce à franchir le cap historique dès 100 milliards d’euros. Actuellement, nous sommes en pleine crise sanitaire, de nombreux secteurs d’activité sont impactés, mais pas le e-commerce qui lui a connu un véritable essor au cours de cette année 2020.