Articles

1 année, 3 certifications : Analytics, Adwords et Opquast

Les métiers du web sont en constante évolution et les connaissances de chacun progressent au gré de leur expérience singulière.
Ainsi l’employeur, dans le cadre d’un recrutement, a besoin de repères certifiant des compétences des candidats ayant des parcours divers et variés.

C’est alors le rôle des certifications que les étudiants de Licence Professionnelle E-commerce tentent d’obtenir chaque année : Certification Google Analytics, Certification Google Adwords et la petite dernière et la plus récente la Certification Opquast.
Petit zoom sur chacune de ces certifications !

Google Analytics : la certification des experts en analyse de statistiques web

Un examen de 70 questions ramené à score sur 100. L’objectif ? 80%, c’est le score minimum pour obtenir l’accréditation.
Les 70 questions testent l’aptitude du répondant à se servir de l’outil Google Analytics mis à disposition par Google.
Analytics reste à ce jour l’un des plus puissants outils pour surveiller et analyser le trafic d’un site Web, il est donc préférable de savoir s’en servir et de le prouver !

Google Adwords : pour une maîtrise parfaite de la publicité sur Google

Création de campagnes SEA (Search Engine Advertising), rédaction d’annonces publicitaires de qualité, achat de mots-clés par systèmes d’enchères : pour accroître sa notoriété, renforcer sa présence transmédia ou bien communiquer autour d’un évènement, d’une promotion sur une offres. Voilà ce qui est possible grâce à Google Adwords … Encore faut-il savoir sans servir !
C’est l’objectif de la certification Adwords : S’assurer de la capacité de chacun à utiliser la régie publicitaire de Google et les paramètres de base d’une campagne publicitaire.

Opquast : les bases pour tous les professionnels du web

Compris dans la formation depuis cette promotion 2017-2018, les étudiants de la Licence Professionnelle E-Commerce et Marketing Numérique auront l’opportunité d’acquérir cette certification.
Son but ? Certifier la maîtrise de la qualité en projet web, autrement dit on vous apprend à ne pas faire n’importe quoi sur notre très chère toile.

Pour résumer

Ces trois certifications permettent aux étudiants d’enrichir leur CV d’accréditations reconnues par les professionnels du secteur digital mais également d’intégrer le monde professionnel avec une légitimité et une confiance renforcée.

Comment expliquer le SEO à ta grand mère ?

Noël approchant à grand pas, avoue-le, toi aussi tu te demandes ce que ta chère grand mère va encore te trouver comme cadeau farfelu cette année ! C’est vrai, après tout t’as déjà eu ce qu’il y a de pire non ? Joli pull de Noël, le CD de Matt Pokora alors que tu l’as pas écouté depuis tes 10ans … Bref du coup cette année, idée de génie oblige, tu t’es dit que t’allais l’aider à te trouver un cadeau en la faisant aller sur “l’internet” comme elle dit. Sauf que voilà, toi l’étudiant dans le web, dès que tu touches un ordi, c’est plus fort que toi, tu lâches tout le vocabulaire que tu connais. Le problème c’est que ta grand-mère elle, elle suit pas, et en plus elle est têtue. Quand elle comprend pas, elle veut qu’on lui explique.

Mamie, le SEO, c’est très simple.

le SEO c'est quoi ?

Mamie je t’explique le SEO

Le SEO c’est tout un ensemble de techniques et de stratégies non payantes pour améliorer la visibilité de son site web dans les moteurs de recherche. En optimisant son SEO, on pourra avoir un meilleur référencement naturel, c’est-à-dire apparaître dans les premiers résultats sur Google, Bing ou Yahoo, lorsqu’une personne tape des mots-clés dans sa barre de recherche. Cette pratique d’être en « bonne position » est désormais essentielle pour n’importe quel site e-commerce, en témoigne ce seul chiffre : 80% des internautes ne visitent jamais la 2ème page de résultats lors d’une recherche sur le web.

Mais d’où vient le SEO ?

Dans les années 1990, les moteurs de recherche gagnent en popularité et le nombre de foyers qui possèdent une connexion internet ne cesse d’augmenter. L’accès à l’information devient donc de plus en plus facile. Cependant, un réel problème existe concernant la faible qualité de ces informations. Autrefois les moteurs de recherche se contentaient simplement d’établir une correspondance entre les termes choisis par les utilisateurs et les résultats proposés. Il n’existait à l’époque aucun critère de référencement et de nombreux abus apparaissent de la part des webmasters comme le bourrage de mots-clés (la répétition incessante d’un même mot-clé dans un texte).

C’est Brian Pinkerton qui créé en 1994 le premier « crawler », ces robots pouvant parcourir les pages web pour les analyser et les indexer. C’est ainsi que le 1er annuaire basé sur cette technologie était né, réunissant 25 sites web. 3 ans plus tard, Lycos concevait l’un des premiers moteurs de recherche avec 60 millions de pages web indexées. Aujourd’hui, Google est omniprésent et présente de riches astuces pour affiner les recherches.

Tu vois Mamie, c’est pas si compliqué, en fait le SEO c’est ce qui permet à Google de ranger ses sites internet correctement, comme quand tu demandes à ton petit-fils de ranger sa chambre !

 

Les actions de Google

le SEO et Google

le SEO et Google

Google ? Mais que viens faire Google sur la manière de référencer un site sur l’internet ? te demande ta grand-mère.

Et bien c’est très simple, Google est considéré comme le grand président sur internet.

C’est lui qui va décider et avoir un “impact” sur la visibilité de mon site. Pour cela, il va l’indexer grâce aux robots qu’il envoie sur tous les sites internet.

Afin d’indexer le site, les robots vont naviguer comme des humains pourraient le faire, et ainsi inspecter le contenu, les boutons du menu, les liens ou encore l’édito.

A la suite de sa visite, grâce à ses robots, Google collecte toutes les données du site afin de répondre à des critères d’évaluation propre au référencement (voir certains critères en 3ème partie)

Enfin les algorithmes Google regroupent toutes les données collectés au sein de tous les sites visités, afin de déterminer la position du classement. C’est à dire quel site internet mérite d’apparaître en première position.

Après ça, si t’as toujours pas perdu ta grand-mère dans tes explications, tu peux même lui donner des exemples d’amélioration possible au niveau SEO !

Sur quels leviers agir pour améliorer son SEO?

Il existe différents leviers qui permettent de grappiller des places dans les résultats de recherche Google. Tout d’abord, il faut penser à vérifier la vitesse de chargement du site. Un site qui met du temps à charger est un site qui a de grandes chances de se retrouver noyé dans la masse, plutôt qu’en tête des résultats.

Il est également important d’améliorer la structure des URL. Celles-ci sont prises en compte par les robots Google, plus elle est simple et lisible mieux c’est ! Cibler deux trois blogs de qualité sur votre thématique peut également améliorer le référencement, tout comme l’aspect responsive du site, sa capacité à s’adapter aux tailles d’écrans, son niveau de sécurité (avec le protocole https).

Quoi qu’il en soit, retenez que le contenu reste le point le plus important dans le référencement naturel. Google privilégie de plus en plus la qualité à la quantité : Content is King“

 

par l’étudiante Hélène Manificat